Culture

Avignon : un comédien retrouvé étouffé sous une montagne d’affiches

Un comédien du festival off s’est retrouvé coincé pendant 48h derrière une montagne d’affiche. A cours d’oxygène il a été sauvé in extremis par un passant. Ces jours ne sont plus en danger.

Crédit : gladscope.fr

Un comédien du festival Off s’est retrouvé coincé pendant 48 h derrière une montagne d’affiches. À court d’oxygène il a été sauvé in extremis par un passant. Ses jours ne sont plus en danger. Nous l’avons rencontré aux Urgences d’Avignon où il nous a fait le récit d’une aventure qui aurait pu tourner en drame.

C’est une véritable tragédie qui a failli se produire en marge du festival d’Avignon. Un comédien s’est malencontreusement retrouvé coincé sous un monticule d’affiches et a bien failli mourir asphyxié. Benjamin Salord est venu se produire seul sur la scène du Off dans une performance contemplative où pendant 2 heures, en costume de caméléon, il disparaît dans le paysage en se lovant contre un mur. Le comédien souhaite ainsi porter une réflexion sur la place de l’individu dans la société, sa capacité à se fondre dans la masse et devenir invisible. « Moins on me voit, plus mon spectacle fonctionne » explique-t-il encore très affaibli. Alors qu’il se livrait à une représentation dans la petite rue de la Bourse, une équipe de collage qui passait par là ne lui prête pas attention, et pensant voir un mur vierge s’est empressée de coller un lot d’affiches. Le jeune homme, en pleine représentation, s’est laissé faire pour plus de réalisme. Tout va ensuite s’enchaîner très vite.

Avignon-Benjamin-Salord

Benjamin Salord est encore très enthousiaste à l’évocation de sa performance

Une performance de 48 heures.

En moins de deux heures pas moins de cinq autres équipes passent par là et Benjamin disparaît cette fois-ci pour de bon sous une montagne d’affiches. Intérieurement le comédien jubile, sa performance n’a jamais atteint de telles limites. Il va faire un carton. « Disparaître entièrement du paysage. Être à ce point invisible. À mes yeux, cette représentation est une apothéose, un triomphe. » C’est également à ce moment qu’il réalise qu’il ne peut plus bouger. En période de festival les colleurs d’affiches ne lésinent pas sur la colle et celle-ci avec la chaleur estivale se fixe très rapidement. Benjamin va ainsi passer près de 48 heures sans pouvoir faire un mouvement, prostré dans une situation très inconfortable et dans le plus grand anonymat. Heureusement pour lui, alors qu’il commençait sérieusement à manquer d’oxygène, un promeneur et son chien sont passés par là. « J’ai senti une douce chaleur humide le long de ma jambe, j’ai alors eu un mouvement de réflexe et j’ai réussi à bouger. » Le passant voyant la montagne d’affiches s’animer va immédiatement alerter les secours, pensant que le mur était sur le point de s’écrouler. Arrivés rapidement sur les lieux, les pompiers ont pu dégager le pauvre comédien. Celui-ci encore en état de choc répète alors en boucle « C’est magnifique, c’est un triomphe ! » Ses jours ne sont heureusement plus en danger.

Commentaires
Des infos garanties sans arêtes!

Bien entendu tous les articles présentés sur ce site sont faux. Même si parfois les faits et propos relatés semblent réels, ils ont été inventés de toutes pièces dans un but satirique et humoristique. Si malgré tout vous persistez à penser que nous sommes un véritable site d'infos découvrez sur notre page à propos pourquoi Microsoft vous a certainement induit en erreur. #cpasnous

Copyright © 2016 - La Sardine du Port est une propriété du Groupe Média des Régions. Les articles sont soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou copie est interdite sans l'autorisation des auteurs.

Surface