Société

Burkini interdit à Cannes : un groupe de touristes chinois interpellé

Un groupe de touristes chinois portant des ensembles avec face-kini ont été interpellés sur les plages de Cannes.

Un groupe de touristes chinois s’est vu refuser l’accès aux plages car ceux-ci portaient des Face-kini, les fameuses protections solaire intégrales. La tension est vite montée et les touristes ont été placés en garde à vue.

Après l’affaire du plongeur verbalisé par erreur, une nouvelle arrestation suscite la polémique suite à l’arrêté municipal visant à interdire le port du burkini sur les plages de Cannes. Un groupe de touristes chinois s’est vu refusé l’accès aux plages alors qu’ils arboraient des combinaisons de protection solaire les fameux Facekini assortis le plus souvent de burkini. « Ces masques et tenues sont très populaires en Chine car culturellement  il est très malvenu de bronzer » explique la directrice de l’agence de Voyage Plizno Sun l’organisatrice du séjour. « Le bronzage est un signe de pauvreté, alors la plupart des classes aisés se couvre intégralement le corps lorsqu’ils vont à la plage »

Sur la soixantaine de voyageurs chinois, plus de la moitié ont ainsi été verbalisés d’une amende de 38€ comme prévu par l’arrêté. Le ton est rapidement monté quand les policiers ont voulu inspecter le contenu de certains sacs. Face à la tension grandissante les forces de l’ordre n’ont pas eu d’autre choix que d’interpeller la majorité des touristes et les placer en garde à vue. Le consulat Général de la République Populaire de Chine à Marseille a immédiatement été alerté et a demandé la relaxe immédiate de ses ressortissants.

facekini-cannes2

Couple portant un ensemble Burkiface-kini de la collection Tigerproof signée par le créateur Marseillais Nick Abbe

« On a failli frôler un incident diplomatique mais tout est rentré dans l’ordre » précise un membre du cabinet de David Isnard, le maire de Cannes. « Les forces de Police ont procédé a des interpellations dans le but de maintenir le calme mais surtout pour enquêter sur l’origine de certains vêtements trouvés dans les valises des touristes ». En effet beaucoup des tenues de plage étaient des contrefaçons des collections du créateur Marseillais Nick Abbe probablement achetées sur les marchés de Ventimille.  L’ensemble des contrefaçons a été récupéré pour destruction. « La contrefaçon c’est culturel en Chine, nos voyageurs n’ont pas compris ce qu’on leur reprochait » précise l’interprète de Plizno Sun. Dans un souci d’apaiser les tensions et laisser une bonne image de la Côte d’Azur, la Préfecture du Var a décidé d’annuler les amendes.

Commentaires
Des infos garanties sans arêtes!

Bien entendu tous les articles présentés sur ce site sont faux. Même si parfois les faits et propos relatés semblent réels, ils ont été inventés de toutes pièces dans un but satirique et humoristique. Si malgré tout vous persistez à penser que nous sommes un véritable site d'infos découvrez sur notre page à propos pourquoi Microsoft vous a certainement induit en erreur. #cpasnous

Copyright © 2016 - La Sardine du Port est une propriété du Groupe Média des Régions. Les articles sont soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou copie est interdite sans l'autorisation des auteurs.

Surface