Société

Corse-Sisco: une brigade de cochons nageurs pour remplacer l’arrêté anti-burkini

Un comité d’habitants de Sisco a créé une brigade de cochons nageurs afin de remplacer l’arrêté anti-burkini rendu caduque par une décision du Conseil d’Etat.

Plusieurs habitants de Sisco expérimentent une curieuse idée en prévision de la levée de l’arrêté anti-burkini. Ils apprennent à des cochons sauvages à nager dans le but de faire fuir les musulmans les plus radicalisés de leurs plages.

« Le volcan n’est pas éteint » avait assuré Ange-Pierre Vivoni le maire de Sisco en Haute Corse, précisant qu’il maintiendrait son arrêté « anti-burkini »  suite à la décision du Conseil d’Etat du vendredi 26 août. Certains de ces administrés n’ont pas attendu sa prise de position pour réagir. Anticipant une éventuelle levée de l’arrêté plusieurs habitants de Sisco ont imaginé une riposte improbable: apprendre à nager aux cochons sauvages qui avoisinent les plages.  Ils espèrent par ce biais mettre en place un « cordon sanitaire porcin » empêchant ainsi les adeptes du burkini d’approcher leurs plages.

pace-porcu-corsu

Une habitante en plein cours de natation en bordure de la plage de Sisco rebaptisée « baie des cochons »

La baie des cochons

« Nous sommes partis du principe que les musulmans les plus radicalisés refusent par superstition de toucher les porcs même vivants. Avec cette brigade de cochons nageurs on incite les burkinistes à aller se baigner ailleurs. On propose la paix des cochons » plaisante Ange Oudeymoni président du comité ‘Pace Porcu Corsu’ avant d’expliquer fièrement sa technique de dressage. « On a rameuté tous les cochons sauvages sur la plage puis petit à petit on les a incité à rentrer dans l’eau en balisant un parcours de nourriture. Et là ce fut un véritable surprise, on n’aurait jamais pensé qu’ils étaient aussi à l’aise dans l’eau. »

Le comité ‘Pace Porcu Corsu’ espère désormais étendre ses activités aux villages balnéaires alentours. « Si on s’y met tous, on va pouvoir se réapproprier nos plages rapidement, voire lancer une nouvelle attraction touristique. » Quant à la polémique qu’une telle initiative pourrait susciter, Ange Oudeymoni balaie la question d’un revers de main« on fait ça dans un esprit de laïcité, si demain on a un problème avec les communautés hindouistes radicales, on apprendra aux vaches à nager! »

Commentaires
Des infos garanties sans arêtes!

Bien entendu tous les articles présentés sur ce site sont faux. Même si parfois les faits et propos relatés semblent réels, ils ont été inventés de toutes pièces dans un but satirique et humoristique. Si malgré tout vous persistez à penser que nous sommes un véritable site d'infos découvrez sur notre page à propos pourquoi Microsoft vous a certainement induit en erreur. #cpasnous

Copyright © 2016 - La Sardine du Port est une propriété du Groupe Média des Régions. Les articles sont soumis au droit d'auteur. Toute reproduction ou copie est interdite sans l'autorisation des auteurs.

Surface